«Une ville bâtie sous le niveau de la mer»
- le Cavalier de Bronze, un poème d'Alexandre Pouchkine
Le Code de Déontologie du Généalogiste Le Code de Déontologie à Responsabilité-Zéro est un "chef-d’œuvre" de cynisme dont les droits d'auteur reviennent à Serge Bouchard, avocat de Québec, Ce faux "Code" est tel que Michel Banville, l'ancien président de la Fédération, le décrit, une aberration:

La cupidité à l'Institut Drouin (Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins) est le moyen de s'approprier tout ce qu'ils trouvent. Tout le développement est fondé sur le mensonge, le vol, les tricheries, les abus de confiance, les conflits d'intérêt, les dissimulations, le mépris de toute règle démocratique, l'absence chronique de transparence, la collusion, l'absence d'éthique et l'hypocrisie de cacher des actionnaires pendant des années! (le professeur-entrepreneur Bertrand Desjardins, Michel Pratt le président-fourbe), l'évasion fiscale, les parjures * (pour J.P. Pépin) etc... On croirait à une liste sans fin. Denis Racine, l'avocat de l'Institut Drouin et président de la Fédération a pataugé, plus que quiconque, dans le conflit d'intérêt et la duplicité. Il est de plus fort probable que, comme Bertrand Desjardins l'a fait, Michel Pratt cache être actionnaire de l'Institut Drouin, ment aux membres et préside la société du Marigot depuis des années en situation de conflit d'intérêt* avec ses co-actionnaires.
La manipulation est leur discours, leur Règle d'Or, sans foi ni loi. À l'Institut Drouin, on triche, on vole, on vous berne «par altruisme», pour votre bien ! ce lien.
L'Institut Drouin est bon voisin de «la famille Bougon», s'il y a une passe-passe croche, une magouille pour envoyer la facture à d'autres, en double ou même plus, refiler ses coûts à la collectivité : pourquoi hésiter? On s'approprie le travail de tous, on y aborde les droits des autres avec cynisme. La combine à tout coup... C'est aussi ça la généalogie !
* Conflits d'intérêt et Parjures suivre ce lien (à venir)

..LES PLUS IMPORTANTS PLAGIATS DE GÉNÉALOGIE

«francogène» plagiaire : Denis Beauregard; un plagiat GÉANT du Dictionnaire de René Jetté. Denis Beauregard a, en outre, plagié l’œuvre de R. Jetté de 1621 à 1825; c'est un vol représentant plus de 30 années de travail. Ce Plagiat découle (je cite) «d'une entente secrète»; Jean-Pierre Pépin, Bertrand Desjardins et la S.G.C.F. (Marcel Fournier) en ont une très grande responsabilité. Denis Beauregard était alors sur le c.a. de la S.G.C.F. et travaillait pour l'Institut Drouin. Voir tous les détails et la preuve de ce Méga-Plagiat à ce lien
Le «LaFrance». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / Bertrand Desjardins aidés par Michel Pratt (Société du Marigot).
Le «LaFrance» est une copie non autorisée par l'Éditeur Chenelière Éducation du PRDH (1621-1799) de l'Université de Montréal. Les plagiaires comptaient faire croire que les transcriptions 1621 à 1799 avaient été faites par l'Institut Drouin. Après avoir commercialisé illégalement le PRDH pendant 3 ans, l'Institut Drouin achète ce qu'il a volé et vendu (mai 2014). [VOIR encadré, ci-dessous.]
Il s'agit d'une combine frauduleuse impliquant Jean-Pierre Pépin, Sébastien Robert, Bertrand Desjardins (après avoir volé et remis les fichiers du PRDH à l'Institut Drouin , ce "professeur-entrepreneur" en devient actionnaire) et Michel Pratt qui a menti effrontément à son conseil d'administration et à son assemblée de membres et ce n'était pas la première fois. M. Desjardins cachait ses liens avec l'Institut Drouin, pour profiter d'une fausse indépendance universitaire; il a montré qu'il était "actionnaire" plus de 2 ans après sa retraite. Est-ce que M. Pratt va faire de même dans quelques mois, alors qu'il ne compte pas renouveler son mandat de président du Marigot? Michel Pratt, aurait-il été président en conflit d'intérêt pendant des années? ce lien
Le «BSQ 1926-1997». plagiaires : l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin, Sébastien Robert) / la Société de Généalogie de Québec (André G. Bélanger)/ La Société de Généalogie Canadienne Française (Gisèle Monarque). Le BSQ 1926-1997 a été obtenu de la plus hideuse façon, en méprisant une entente signée, de bonne foi, par Mme Mariette Parent (S.G.Q.) et le M.S.S.S.Q. en 2000. Les conditions étaient que les données de l'index, mises sur cdrom, étaient réservées à certaines sociétés de généalogie à but non lucratif, autorisées, l'utilisation en était restreinte à leurs locaux, une mention du M.S.S.SQ. était obligatoire. Le mépris du Droit au Respect de la Vie Privée est toujours vu comme un atout par cette Fédération, la duperie des moyens utilisés par les plagiaires sera dissimulée.
L'«Annuaire des Citoyens du Québec de 2003» (liste électorale volée). plagiaires : l'Institut Drouin la distribution a été faite à la Fédération même lors d'un «Conseil de la Fédération» présidé par Denis Racine (avocat de l'Institut Drouin, en conflit d'intérêt) en octobre 2005; Publication de la liste électorale volée de 2003. [interdite à l'été 2012, par la Cour Supérieure; l'institut Drouin en a appelé de la décision...]
La Cour d'Appel déboute Jean Pierre Pépin et son avocat-fumiste Denis Racine et fait une jambette aux «calvettes à entourloupettes» de M. Pépin qui en conserve une honorable mention à sa «turpitude» (décembre 2013).

Jean-Pierre Pépin étale sa mauvaise foi à la une du journal le Devoir (mai 2014). ce lien
* ces 4 plagiats ont pu bénéficier de la plus complète complaisance de la Société de Généalogie Canadienne Française (présidents : Marcel Fournier, Gisèle Monarque, Jean Pierre Pépin était sur le c.a. en 2000-2004)
** la Fédération des Sociétés de Généalogie a une grande responsabilité dans la diffusion de la liste électorale volée; le président en 2005-06, Denis Racine, était aussi l'avocat de l'Institut Drouin (Jean Pierre Pépin était sur le c.a. de la Fédération en 2005). Il est aussi hautement probable que cette liste électorale de tout le Québec (5,5 millions de personnes mentionnées) ait été obtenue illégalement par M. Denis Racine alors qu'il était organisateur électoral, en 2005, pour la défunte A.D.Q.
*** Denis Beauregard, Jean Pierre Pépin et Sébastien Robert ont été
administrateurs de Société et/ou de la Fédération.
**** La Société Historique du Marigot (et tout particulièrement Michel Pratt qui a menti à ses membres à maintes occasions) a grandement soutenu la distribution de la liste électorale volée et aidé à dissimuler l'utilisation non autorisée du PRDH pour le «LaFrance» de l'Institut Drouin.
Ça nous amène à vous inviter à notre «Bal Infernal et Démagogique» d'après une idée originale* de Jean Pierre Pépin avec l'inestimable contribution de Mikhaïl Boulgakov et de Nicolas Gogol. (Et, un Merci! particulier à ma bonne amie Fraülein Gretchen et à Herr Von Goethe - et une fois de plus on profite de n'importe quelle occasion qui se présente à nous pour envoyer nos meilleures salutations à certains de leurs compatriotes qui seraient - soupçonne-t-on, Aïe! aïe! aïe! - amis-lecteurs de ce blogue.)

LA JAVA DU DIABLE
Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait pas de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur
- Charles Trenet
n


Великий бал у сатаны -
Сергей Алимов
Grand Bal chez Satan - Serge Alimov

NOTRE GRAND BAL INFERNAL EST CONSTITUÉ de 3 TABLEAUX :

- présentation du Bal - transport - orchestre.
- La suite de la série des
TRICHEURS sur expressément expressivement

J. P. Pépin.
- et la Lettre concernant MM. Racine et Bouchard.
le tout est à ce lien >> à venir


* «bal infernal et démagogiqu
propos de M. Pépin dans un courriel m'étant adressé ...
écrit avec toute son extrême mauvaise foi. Voir ce lien

lundi, mai 22, 2017

Misère ! Serge Goudreau me reproche un peu davantage ses propres erreurs !



(web.archive parce que j'ai répondu et ça a été effacé en moins de 5 minutes,
ce qui est assez ridicule, parce que Sylvain Croteau, me demande de recopier ses calomnies, (je le cite) «intégralement»  sur mon blogue (ce que j'ai fait ce lien), mais ne peut tolérer, que moi, j'ai droit de parole ! Symptomatique de l'incohérence mur-à-mur de ce personnage.)

*
Ma preuve, c'est moi qui l'ait transmise à cette association, qui ne m'a jamais répondu...

*
agression ! Qu'il aille se relire !
Je lui ai demandé 4 fois d'expliquer sa filiation, avant de faire les recherches et la preuve,  et il n'a jamais voulu me répondre.

Il a effacé mes messages sur sa page  le lui demandant.  ( qui agresse qui ?)
et a fait effacer, un mois après que je les ai faites, mes recherches sur son forum !
Pour ces recherches que j'avais faites, je n'ai même pas eu «merci!»...

Ce qui est une soi-disant «agression» chez ce monsieur, c'est simplement mettre en doute une filiation qu'il a affirmée ! Ainsi sont les vaniteux.
«Et pourtant, elle pourrait avoir des échanges profitables pour tous si elle décidait de cesser d'invectiver les gens.» - S. Goudreau (texte "intégral" ci-dessus)

Qui donc n'a pas voulu faire «d'échanges profitables» ?
( à 6 reprises et +) :

c'est écrit, entre autres, ici.   ce lien 
c'est pour ça qu'il l'a fait effacer, car :

C'est lui-même qui ne voulait d'aucune façon échanger avec moi!
Mais, évidemment, il renverse les torts. 

Goudreau s'est trompé, alors, évidemment, TOUS ses torts me reviennent. C'est bien plus simple.
«Invectives»... c'est n'importe quoi. C'est surtout méchant. 

VOIR  M. Goudreau qui ne remercie personne : 
et où tout le travail que j'avais fait, a été effacé...
pour dissimuler son erreur, et aussi le fait q'il ait refuser «tout échange» avec moi!
ce lien    [le même avec mon propos effacé ce lien]

*
ma 4e demande à Serge Goudreau
sur sa page. il l'a, lui-même, effacé



*
Malhonnête :

«Si des preuves irréfutables surviennent, notamment par l'utilisation des actes notariés et judiciaires» - Serge Goudreau, le 14 mai 
«J'en suis venu à poser une hypothèse (sic) de filiation en utilisant notamment les minutiers de notaires de la région de Montréal (Contrats d'engagement de voyageurs vers l'Ouest). Cette source demeure cependant incertaine car il ne s'agit pas d'un document de filiation comme l'est l'acte ou le contrat de mariage.» - Serge Goudreau, le 10 mai
C'est claire qu'il a fait semblant d'avoir un contrat de notaire (10 mai) et qu'il enrobe son bobard de placotage, pour dissimuler qu'il n'a pas spécifiquement un contrat d'engagement pour François Naud! Et, «hypothèse», c'est une pure malhonnêteté, il en a fait l'affirmation plus d'une fois.

J'ai méticuleusement ET OBJECTIVEMENT analysé son affirmation,  dans ma preuve. Lui, mon travail, c'est ZÉRO. Il l'a fait tout effacer, il ne s'en réfère d'aucune façon, Il a même fait une demande sur le forum un mois plus tard, après avoir bien fait effacer que sa demande était en fait  la première question que je lui ai posée !
C'est ce qui est le plus choquant. J'ai analysé son affirmation, de la même façon que ma propre opinion, avec la même objectivité. Le pire : j'avais bien cru que cette filiation, était la sienne (dans les faits, j'ai trouvé plus tard, qu'il l'avait plagiée). J'ai donc fait, sur son affirmation, plus de recherches que lui-même ! 
Ce qu'il reste de mon travail :  RIEN. Inexistant, Annihilé.
Ce ne serait pas  dans le but de m' «agresser» ça ? Voyons donc M. Goudreau.

De toute façon, s'il se tourne vers cette association, c'est parce qu'il sait qu'il va y trouver ce qu'il a, parce que c'est là qu'il l'a plagié ! «Qu'on respecte leur décision» !? Comme si j'avais un droit de «décision» sur les filiations de la famille Bédard, parce que c'est mon nom ! Totalement Ridicule.

À ma connaissance, le PRDH (M. Desjardins) a accepté ma preuve. S'il a changé d'avis (j'en doute) il ne m'en a pas prévenue !  Les compétences de M. Desjardins, sont indéniables...   [ et je suis tombée de ma chaise, quand j'ai lu sa réponse. Je ne m'y attendais pas du tout! Une exception.]

Et, s'cusez, ce peu de modestie : et mes compétences pour ce qui est des cas 'inordianires' ne trouvent pas beaucoup d'équivalents ! Et pour les cas de bigamies (ou similaires), je ne connais personne qui y ait plus travaillé que moi. ( et ce ne serait certainement pas M. Goudreau!). Et le problème au vaniteux M.  Goudreau est là :  pouvoir admettre non seulement une erreur (ô malheur!) et en plus, pouvoir admettre que je suis plus compétence que lui sur ce sujet (ô horreur!). C'est ça qui l'«agresse» ! C'est son orgueil qui est blessé.

Il n'est même pas, encore, foutu de dire en quoi il n'avait pas été «convaincu». 
Pourtant, je lui ai décrit (avec des actes) dans le détail, en quoi 'sa' filiation ne tenait pas la route...

Ras-le-bol de ce genre de personnes complètement malhonnêtes et incapables d'admettre, un tout petit peu, s'être trompées!

*
La généalogie c'est comme une secte de Grands Prêtres arrogants et menteurs 
qui ont tout opportunité de déformer les faits, les réécrire à leur goût.

*

C'est bien injuste pour mon travail et ma preuve, et pour les cas de Bigamies (ou cas similaires), ce n'est pas demain la veille que les généalogistes ne crieront pas à l' hérésie !  J'aime bien ces cas, c'est une démonstration des conditions féminines prévalant à cette époque, un silence têtu sur les injustices qu'on veut faire oublier (envers les femmes, bien souvent envers les femmes autochtones).

samedi, mai 20, 2017

La Généalogie n'est pas une Science

à ne pas rater, une exclusivité su G-F,  tout en bas de cette page, ma Légende Dorée, par Michel Pratt.


En exclusivité sur G-F

La Généalogie n'est pas une Science
par Serge Goudreau 

'Abstract': Une remarquable démonstration 'scientifique' faite tout récemment; où le sujet confondu à l'objet étudié, le généalogiste, se révèle par lui-même, preuves éloquentes à l'appui, ne pas être un scientifique, en omettant ses sources, en trafiquant ses propres non-preuves ou en en inventant d'autres, obscures, dissimulées dans un fatras verbeux par souci académique d'interférence. Cette auto-analyse rigoureuse suit la plus sophistiquée des méthodologies en inversant la démonstration scientifique, car chez Goudreau, de sa propre conclusion il parvient à obtenir par induction une l'hypothèse  en y ajoutant, à la toute fin, pour imposer les résultats de son omni-nonscience, des tiers ignorant le sujet étudié, à lui-même.
Recherche de belle érudition vrai-ment probante.


la turpitude non-scientifique de Goudreau, son plagiat misérable, son orgueil -très caractéristique - l'empêchant d'admettre une erreur, son absence de rigueur (une mention à un 'notaire'-bidon), son argumentation artificieuse ('affirmation' qui devient 'hypothèse'), sa piètre compétence pour les cas d'illégitimité (buté sur 'veuve', il écrit 'de tout évidence' décédé, dans un intevalle spécifique...), sa dissimulation de la source de cette filiation soi-disant 'partagée' (sic) avec une association, ma preuve ne l'a pas 'convaincu', dit-il (il ne dira jamais en quoi), son objectivité nulle, mais M. Desjardins * a dû trouver tout de même très rigolo qu'on m'empêche de m'exprimer, qu'on m'efface pour laisser libre court aux mensonges de son pote, Goudreau, qui s'est en plus présenté en victime, flatté qu'on puisse me calomnier et ainsi procurer à sa petitesse (aux relents prononcés de sexisme) un bel échappatoire. Il est dans l'avantage de M. Desjardins d'avoir des Goudreau, des Croteau de son côté, qui vont aussi se taire - et faire taire -  quand lui-même (et ses coactionnaires) sont fourbes et menteurs. C'est chacun son tour.

C'est ça la Généalogie; elle a été altérée pour satisfaire à la perfidie de tels gens. La Science, elle, demande de vraies preuves, ce qu'ils ne peuvent plus offrir. Les faits doivent être frelatés pour convenir à leurs 'conclusions' (ie leurs intérêt$).
Serge Goudreau sur moi (2011, sur la Liste électorale volée et le BSQ): «une certaine dont les croisades nous exaspère». Dès que j'avais vu ça, j'avais écrit à M. Desjardins, le 'nous', c'est vous, n'est-ce pas ? Il avait nié, je m'étais excusée. Maintenant, je sais bien que je ne m'étais pas trompée, qu'il me dénigrait afin de discréditer, par intérêt,  mon travail sur le plagiat et me mentait effrontément. 
C'est de tradition chez M. Desjardins : flatter le vaniteux et écrabouiller le modeste. Hypocrite jusqu'à en être méchant. J'en ai fait les frais plus d'une fois. L'«Idée-féroce** de l'humanité», prospérer en imposant ses mensonges, tous les coups sont permis à ces gens - dont la Culture du Lynchage à la manière de Sylvain Croteau, si ça sied à M. Goudreau.
Sous le Niveau de la Mer. En tout temps.

un résumé paru dans la Revue de l'
Académie impériale maritime 
des Sciences de St-Pétesbourg 
collaboration spéciale de
Le Nez, ph.d. ès fumisteries



* J'avais écrit à B. Desjardins 'privément' parce que ça n'était pas directement en lien avec sa business - son Institut Drouin et son PRDH - pour lui demander, niaiseusement, de rappeler à S. Goudreau la différence entre «affirmation» et «hypothèse». (Goudreau a étudié en démographie à l'Université de Montréal). B. Desjardins se fout tellement de la Science - quand ses intérêts le lui recommandent - qu'il n'a évidemment rien foutu. Il est avant tout, depuis un bon moment -avant même d'avoir quitté l'Université- un entrepreneur et par ce fait, un scientifique défroqué.

** L'«Idée-féroce de l'Humanité» : je paraphrase - je crois bien - B. Desjardins: «idée-force de l'Humanité» [dans une lettre au journal Le Devoir].



*

La Généalogie est une Non-Science, un prétexte, pour contenter les plagieux-capricieux-prétentieux du genre de Goudreau, Croteau.


Et pour Sylvain Croteau, Serge Goudreau et leurs comparses.
Toujours beaucoup plus d'honneur à être lynché que lyncheur. La culture
du lynchage est grégaire, un comportement humain des plus horripilants.
*

- Wouf! Wouf!
- Oh! Medgi quelle belle surprise ! Ça fait un bail! Mais que tu as l'air bien. Vraiment tu suis mon blogue ! Bon chien va! 
[aparté pour ceux qui n'ont pas reconnu Medgi, la chienne de Mlle Sophie ] «Il faut convenir que je m’étonnai beaucoup en l’entendant parler comme une personne. Mais après y avoir réfléchi mûrement, je cessai de m’étonner. En effet, il y a déjà beaucoup d’exemples de pareils événements dans le monde. J’ai ouï dire qu’en Angleterre un poisson s’est approché du rivage, et a prononcé deux mots dans une langue tellement étrangère, que voilà déjà trois années que tous les savants tâchent de la désigner sans avoir pu rien dé- couvrir jusqu’à présent. J’ai lu aussi dans les gazettes que deux vaches sont venues un jour dans un magasin demander une livre de thé.» (Ben non! ce texte n'est pas de moi, c'est de Gogol. C'est Auxence Ivanov Poprichtchine, le 'héros' du Journal d'un Fou, qui constate qu'il entend la conversation des chiens... (et j'ajouterais, - et ça c'est de moi- :  Personnellement je trouve ça très utile!) ]
- Wouf! Wouf!
- Quand Eugène sera trop vieux, tu espères le remplacer sur mon blogue. D'acc. J'en prends note.
- Wouf! Wouf!
- Tout l'honneur est pour moi. Donne-moi donc, des nouvelles,stp ! Comment vont mes amis : notre bon prince Mychkine, et Ferdinand VIII d'Espagne (c'est ce même Poprichtchine, il est un peu mêlé), et le Maître.
- Wouf! Wouf!
- Tant mieux! Dis, je voudrais prendre, sous les bons conseils de Sylvain, le meilleur ami-que-j'ai- rendez-vous avec le Dr Raguine *. Peux-tu m'arranger ça?
- Wouf! Wouf!
- à quel moment ? Euh... à sa convenance mais avant la page 15...
- Wouf! Wouf!
- Parfait, je serai là. Merci !

* médecin traitant de la salle no 6 (Anton Tchékhov)
qui va devenir, vers la fin de la nouvelle patient traité.


ma VRAIE  bibliographie (d'amie-lectrice)


«Les livres, c'est aussi un monde qui ne nous trahit jamais.»  - Varlam Chalamov 

*
définition
  AMI  LECTEUR
«Il avait eu l’occasion de voir toutes sortes de gens, tels même que ni vous, ni moi, ami lecteur, n’en verrons peut-être jamais; mais il n’avait pas encore rencontré semblable personnage.» - les Âmes Mortes, Nicolas Gogol.

c'est typique à la littérature russe que les auteurs s'adressent au
lecteur comme à un «ami». (Pouchkine, Gogol, Lermontov ...)




Ainsi, roman ou nouvelle où l'action se passe dans un hôpital psychiatrique, ce n'est pas rare dans la littérature russe. et, ce ont toutes des oeuvres remarquables. 


- Dostoïeveski - l'«autorité morale», auteur de ma nouvelle préférée Bobok ( Ça se déroule dans un cimetière...  mais on n'est pas loin de l'hôpital et on y exhume l'insignifiance) et... maints romans géants. Le prince Mychkine (L'Idiot de Dostoïvski), il va 2 fois dans une maison de santé du fait de ses crises d’épilepsie.

Eugène
- Eugène, 'héros' du poème Cavalier de Bronze de Pouchkine. (Eugène, de chagrin,  perd la tête à la fin de poème, un fait qui est courant pour les 'héros' de roman russe).

 La nouvelle Le Journal d'un Fou de Nicolas Gogol

 - La nouvelle La Salle no 6 d'Anton Tchekhov.
Le docteur Andréï Efimovitch Raguine est médecin traitant au début de la nouvelle, patient traité à la fin, du fait de l'ambition et de l'opportunisme de son entourage.
ANTON ET MOI, on a un désaccord historique. Il y a bien des années, j'étais partie en vélo de route, c'est mon dada, bouffer les kilomètre. Au retour, je m'arrête je ne me souviens plus pourquoi, dans une polyvalente dans l'ouest de Laval (!?), et me retrouve à la bibliothèque, je tombe sur Tchékhov, Toutes Ses Nouvelles, une collection de  livres affreuse, puis je me mets à le lire. Mon vélo - une cycliste de route est bien trop snobe pour se promener avec un cadenas - est 'attaché' avec une chambre à air à laquelle j'ai fait plein de noeuds, je l'ai caché dans des buissons, de haut, je le surveille par la fenêtre. Évidemment, j'ai été séduite par le beau style d'Anton! En revenant d'une sortie cyclistes, je suis retournée maintes fois mon vélo et moi, à cette école buissonnière. On se partageait la job,  moi l'École, mon marinoni, le Buisson - toujours 'caché' et 'attaché' par une trippe, pour que peut-être j'ai le temps de courir après un voleur -  jusqu'à ce que j'ai tout lu Tchekhov. J'ai adoré la Salle no 6 et je me suis ennuyée à périr avec son Étudiant. Une fois fini, sûre de m'être fait un ami, je lis la 'préface' (je les lis à la fin, sinon ça gâte trop souvent la lecture). Et il y est écrit qu'il avait voulu jeter La Salle no 6, et que sa nouvelle la plus achevée était l'Étudiant !  Alors, Tchékhov je n'y ai rien compris, j'en étais vraiment désolée et je le trouvais quelque peu ingrat envers mon vélo et moi, de nous offrir en récompense, après avoir pris tant de risque pour son amitié, ce désaveu!
[ Peut-être qu'il n'a pas vu que sa Salle no 6 était très moderne. Je l'ai relue plus tard, et il a raison tout de même certains dialogues -  pour le puriste qu'est Tchkhov -  auraient pu être écourtés. Il a une plume admirable, la plus précise que je connaisse.]

La nouvelle,  La Fleur Rouge de Vsevolod Garchine.
Tellement jolie! Quand la folie et l'espoir en l'humanité se rejoignent.

- Le roman Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakhov. 'Maître' est interné, il a écrit un roman... (Maître et Marguerite n'existe pas libre de droit en français.)

- La  nouvelle Les Ombres de Fiodor Sologoub
Une maman qui se laisse sombrer vers la folie par amour pour son fils, qui y est.

- Le roman/nouvelle Nous Autres (.pdf) de  Evgeniï Zamiatine. L'ancêtre de "1984" de Orwell.
Ici c'est le contraire : Penser Librement est vu comme étant de la Folie, «ennemi du Bonheur», la Culture du Lynchage et de la Délation est de la sagesse citoyenne pour le 'Bienfaiteur'.
*

- Les carnets d'un toqué, autobiographique, d'Andrei Biely, l'auteur de l'hallucinant Peterbourg. (lequel n'existe pa libre-de-droit, en français)

Quand la réalité dépasse ...

la vie de l'exceptionnel de Varlam Chalamov... écrivain et zec,
décédé sourd et aveugle dans un hôpital psychiatrique.






MICHEL PRATT
Le propos de Goudreau est du même acabit que l'Histoire (bidon) de L'institut Drouin en version romancée par Michel Pratt. (un peu comme Tchitchikov qui réécrirait les Âmes Mortes, lui-même)

J'ai eu l'insigne honneur, hier et ce matin,  d'avoir des communications avec Michel Pratt !
Après lui avoir envoyé la pétition (qu'il n'a pas signée!) j'ai eu droit à une effluve, dans le beau style qui lui est propre, l'auto-hagiogaphie, dans mes courriels (il m'a envoyé 5 courriels). Tout en déni et en contradictions.

Je n'use pas de courriels privés dans mon blogue. Une seule phrase assez représentative de M. Pratt et de son foutu-déni :

ma Légende Dorée 
par Michel Pratt
(un court extrait)
«Rien évidemment de plus faux. Je n’ai jamais eu une conversation avec M. Desjardins qui en fait partie et d’ailleurs je n’en n’ai plus avec personne de l’IGD depuis quelques années.» - courriel, Michel Pratt.
*

je lui ai répondu par une image (2011)

je n'ai pas eu besoin de mettre de flèche
pour lui dire lequel était M. Desjardins.
(derrière à gauche, qui tend le cou
M. Pratt, le visage tout rose au centre.)
*
lancement du LaFrance (PRDH volé, dissimulé, concocté au Marigot),
il avait été aussi 'lancé', 3 mois plus tôt, pendant un Congrès d'Histoire,
où M. Pratt figurait parmi les organisateurs.
(à ce moment B. Desjardins cachait encore être actionnaire)

Et aussi avec ce lien  (2015 : "il y a quelques années"))
c'est une biographie de Drouin, le fondateur de l'Institut Drouin, faite par M. Pratt.
*

Le  reste de son propos, j'en dirai rien. Il est de toute façon similaire à ce qu'il a déjà écrit sur mon blogue (V. commentaires), où il s'offusquait - pour des faits bénins- que je ne respecte pas les «droits d'auteur» sur sa photo et s'épouvantait que je le compare à «un historien officiel soviétique», mais - pour les cas vraiment graves- ne se fâchait nullement du fait qu'une liste électorale volée ait été cachée par les bons soins de la société qu'il présidait (à l'avantage de l'Institut Drouin) ou encore que le PRDH ait été volé et caché encore par ses bons soins et au profit de l'Institut Drouin !   Du Déni arrogant.
*

Orwellien tout ça.
Je ne peux m'empêcher de penser à La Ferme des Animaux quand je m' 'intéresse' à l'Institut Drouin, Pépin, Pratt, Robert et Desjardins.
Leurs propres règles ne sont surtout pas pour eux-mêmes.
*
SOURCES


niaiseusement
niais, au Québec, on dit niaiseux, c'est bien pire.
ex. courant :  C'tu niaiseux !
(pis-là,  si vous avez encore oublié ce que veut dire C'tu. 
Ben, chu su'l cul. Rien d'autre à dire que  Y'sont-tu assez plates ! 
Pis vous m'pognerez pas pantoute à vous réexpliquez ça, itou.)

Les Âmes Mortes de Gogol.

Congrès organisé par (entre autres ) Michel Pratt. 2011


ça c'est vraiment drôle    
"Liste des Exposants" (extrait, il y en a 23)




1. Les éditions Histoire Québec (Pratt président) . 2) Le Marigot (Pratt président à ce monent) 3) Institut Drouin (Pratt actionnaire caché) 4) La Fédération (qui est pourtant un des organismes 'organisateurs' avec la Fédération d'Histoire)   ... etc.

Voir pour «éditions Histoire Québec» : registre des entreprises du Québec (lien à droite 'Rechercher')
*






MICHEL PRATT : MARIGOT | Liste électorale volée du Québec payée en subvention salariale?


Le cd de la liste électorale volée a été produit à la Société Historique du MARIGOT.
on me l'a écrit cette semaine, c'est de source très sure et valable.

*

j'avais déjà demandé par une demande d'accès les subventions salariales obtenues par le Marigot pour 2005-2010.

























Si on regarde le l'Histoire (bobard) de l'Institut Drouin de Michel Pratt, ça concorde assez bien avec Sébastien Robert, qui avait (ce n'est pas très clairement défini le texte y est volontairement flou pour tout ce qui est nul) des ententes avec l'Institut Drouin, a bénéficié de subventions salaires du Marigot (il va être au Marigot jusqu'en 2007, mais travaille pour les intérêts de l'Institut Drouin).

C'est certainement Sébastien Robert, avec l'aide de Michel Pratt et évidemment Jean Pierre  Pépin, qui a créé ce cd de la Liste électorale volée.

Et ces gens sont assez malhonnêtes, non seulement pour user d'une Société subventionnée pour se cacher, mais en plus de pour l'avoir fortement fait payer, en partie, par des subventions du Gouvernement du Québec.


Les  Tricheurs
SÉBASTIEN ROBERT


co-actionnaire de l'Institut Drouin
(avec J.P. Pépin, B. Desjardins, M. Pratt)


L'opportuniste et sans foi ni loi 
Sébastien Robert


- 2003 ou 2004 : il a débuté en refaisant le site de l'Institut Drouin sur une subvention salariale obtenue par le Marigot (M. Pratt)

- 2005 : il a vite pris du galon et a fait la copie de la liste électorale volée. Il y avait aussi une entente avec l'Institut Drouin (et le Marigot) pour la numérisation des images du Fonds Drouin (alors microforme).
- il est devenu un faux «coordonnateur» de Groupe Nécro, un faux organisme» qui est en fait propriété de l'Institut Drouin.
- il est au c.a. du Marigot, qui ne dédaigne pas du tout les tricheurs, avec Michel Pratt.
- 2008 : il est du fichier pourri «le Registre des Adoptés du Québec» une pure provocation et une dissimulation de la très grande participation de la sous-déontologique SCGE.
- 2008 : La Fédération trouve ça à son goût, malgré le Code de Déontologie, il se fait élire au c.a. avec l'avocat de sa boîte!
- Sur les forum - il n'y fait rien que de la pub pour sa boîte - il se promène avec le gros «D» de Drouin, tout en signant «administrateur de la Fédération Québécoise des Sociétés de Généalogie». N'allez pas lui dire que c'est incompatible, il ne comprend pas ça. (je me suis faite expulser du site de S. Croteau pour m'en être moquée).
- 2010 : il est encore «coordonnateur» pour la tricherie Marigot-PRDH-Institut Drouin (le vol du PRDH qui deviendra le LaFrance).
- 2011 : il fait la pub de ce vol en cachant bien entendu que les transcriptions 1621-1799 ne sont pas le fait de l'Institut Douin 
mais volées au PRDH.
*

note : on peut fortement croire que la numérisation des microfilms du BSQ 1926-1997 a été faite pour le compte de l'Institut Drouin par Sébastien Robert au Marigot (qui avait l'équipement nécessaire) mais ... c'est discret. pas un mot là-dessus dans l'Historie (bidon) de Pratt.



*

à vérifier :
si je ne me trompe pas (de mémoire) c'est à peu près à cette période que M. Pratt, président du Marigot, en devient aussi Directeur Général [généralement salarié]

*
le livre bobard de Michel Pratt
Histoire de l'Institut Drouin

pour les «données disponibles» dans le jargon de M. Pratt
(il parle de la liste électorale volée), c' est p. 45.
Sur S. Robert, à la toute fin du texte.




jeudi, mai 18, 2017

PERSONNES ADOPTÉES | PÉTITION

ceci fait suite à mon message d'hier >>>

J'espère que pour une fois les généalogistes ne me feront pas honte ! Et qu'ils font sortir de leur fâcheux et très spécifique égocentrisme.


PÉTITION :



MESSAGE DE MME C. FORTIN  :

 Bonjour, 


Merci Mme Bédard pour cette requête auprès de M. Parent et de la FQSG pour nous appuyer dans nos démarches et dans la quête d’identité de milliers de personnes confiées à l’adoption.


Si la Fédération désire nous donner un coup de main avec cette pétition, ce serait grandement apprécié.

Au plaisir

Caroline Fortin
Présidente et coordonnatrice provinciale
Mouvement Retrouvailles – adopté(e)s – non adopté(e)s – parents
Casier postal 47002
Lévis  (Québec)
G6Z 2L3

Courriel :  [ courriel sur le site du Mouvement Retrouvailles ]

*


MA RÉPONSE :


Bonjour Mme Fortin,


SIGNÉ et PARTAGÉ !

Je vous souhaite la meilleure des chances. C'est - enfin ! - la bonne j'en suis convaincue.

N

*



votre moujik,

N.

mercredi, mai 17, 2017

Personnes Adoptées | Courriel à Guy Parent, président FQSG



  M. Guy Parent,
président de la FQSG

Bonjour,

M. Parent, on a lu, tout récemment, dans les journaux, 3 fois en moins de 2 mois, le désarroi des organismes de défense des Personnes Adoptées, [demander à ce] parce que le Projet de Loi qui leur donnerait - enfin! - le droit de connaître, pour la plus part, leurs origines, est remis par la ministre Vallée.

Les Généalogistes, ' spécialistes' des filiations devraient être, à mon avis, les meilleurs et plus proches alliés des personnes adoptées. Et, malheureusement, ce n'est pas le cas. L'indifférence des sociétés/fédération de Généalogie les concernant, est assez désolante.

De plus, un fait qui m'avait grandement surpris quand j'ai débuté en Généalogie, c'est le nombre de généalogistes étant eux-mêmes des personnes adoptées. Je n'ai jamais 'croisée' (en personne ou en-ligne) tant de personnes adoptées que chez les généalogistes.

Le report depuis ~2006 de ce projet de loi est vraiment une vraie honte. Les personnes adoptées sont vieillissantes, certains désespèrent d'un jour pouvoir connaître leurs origines. J'ai grand-peine à comprendre l'indifférence des généalogistes à cette noble cause. J'ai vu tellement souvent des gens se désoler qu'un lien au XVIII-XIXe s. se rompe dans leurs lignées. A-t-on idée ce que ce doit être, si ce lien est de toute première génération ? Il y a même certains généalogistes qui sont prêts à accepter n'importe quelle foutaise-romantique, la classique «princesse indienne» ou encore le «cousin militaire du roi d'Angleterre», pour combler ce vide dans leur Arbre Généalogique.

Je crois qu'il serait très facile à la Fédération et à ses Sociétés, de mettre son savoir-faire, ses compétences, ses sites internet et surtout ses dizaines de milliers de membres à contribution, pour appuyer très fortement les Personnes Adoptées et pétitionner s'il-le-faut, au ministère de la Justice. Il faut que ce projet de Loi passe enfin (en plus il y a un 18 mois, pour la mise en oeuvre et le délai de réponse). Ça ne peut plus tarder.

Les personnes adoptées ont déjà fait, à ma connaissance, à deux reprises, des pétitions.C'était évident, à ma grande consternation, par le faible nombre de signatures obtenues, que les Généalogistes étaient restés indifférents. 

GÉNÉALOGISTES ET PERSONNES ADOPTÉES 

Par ailleurs, quand les Généalogistes veulent plus de liberté dans la possibilité d'écrire les données personnelles de tout un chacun, ce sont des personnes adoptées qu'ils se servent. En 2002, lors de la consultation organisée par la CAI, nombre de Sociétés se 'désolaient' du cas des Personnes Adoptées, comparaient nos Lois avec celles de l'Europe; seulement c'était pour leur avantage, sans plus.

Autre exemple : ce vilain 'fichier" inutile de l'Institut Drouin. Une pure supercherie hautement anti-déontologique, appelée pompeusement «Registre des Adoptés du Québec». Les Sociétés de Généalogie participantes se sont même cachées parce qu'elles avaient fait de fausses promesses 'déontologiques' aux Évêchés,  Il s'agit tout particulièrement de la SGCE (P. Connolly,G. Létourneau), de la SGCF (P. Benoît, M. Fournier), ainsi que de la Société des Laurentides et d'une Société de l'Abitibi.

Outre trouver leur propre nom, leur date de naissance, le nom de leurs parents adoptifs (bref, tout ce qu'ils connaissent déjà) les personnes adoptées y  trouvent, pour la quasi-totalité, cette information sur leurs parents biologiques :


​RIEN DU TOUT !

N'importe quel débutant comprend que le but recherché est nullement d'aider les Personnes Adoptés, mais, une fois encore (comme ça a été le cas pour la Liste Électorale Volée, publiée par cette même compagnie), publier des renseignements personnels (sans autorisation des sujets) pour provoquer une réaction des organismes publics, avec, peut-être en bout de ligne, une petite 'avancée' pour les généalogistes, par l'assouplissement des règles de confidentialité des données. N'est-ce pas?
*


En fin, M. Parent j'aimerais voir vérifier auprès des organismes de défense des Droits des Personnes Adoptées si les généalogistes pourraient être utiles (par leur nombre) à aider les Personnes Adoptés à voir enfin ce Projet de Loi être adopté (sans jeu de mot), ça n'a pas de sens que les Généalogistes demeurent indifférents à cette cause, c'est aussi la leur..

merci à vous,

Natalie Bédard
généalogiste
Montréal

c.c. Mme Caroline Fortin, 
Mouvement Retrouvailles

*
TRÈS JOLI REPORTAGE Radio-Canada
NOUVELLES Radio-Canada


*


votre moujik,

N.